Vers une santé ouverte

Coordination : Hugues Aubin (recherche d'une autre personne pour la coordination).

La santé, l'affaire de tous ? La question prend un relief particulier avec la vague pandémique du coronavirus qui a bouleversé l'activité planétaire et reposé la question du périmètre et des jeux d'acteurs. Prévention, diagnostic, soin, qualité des infrastructures, recherche, économie et ouverture ou exclusivité des solutions proposées... Rarement les initiatives professionnelles et solidaires ont été mises ainsi au défi d'inventer et surtout de partager et de mettre en oeuvre des solutions de santé coopératives.

Doit-on concevoir la santé comme un champ social très large, dans lequel nous prendrions soin les uns des autres, ou est-elle centrée sur la prévention et le traitement des personnes malades ?

L'objectif de cette session est de débattre des différentes dimensions qui permettent de savoir comment l'écosystème ouvert, celui des communs, de la recherche et des licences ouvertes, ainsi que les cultures des acteurs (collectifs solidaires, institutions, professionnels, territoires), freinent ou facilitent une "santé pour tous".

Elle ouvre un cycle de partage au travers retours d'expériences, récits et témoignages pour découvrir les forces et faiblesses des actions pour faire santé "autrement".

L'action des makers français contre le coronavirus

Mercredi 8 juillet 2020 - 14h00-15h30



Couturier(e)s bénévoles, "makers", fablabs, entreprises, industriels se sont mobilisés en coeur de crise du coronavirus à l'appel des soignants et de la société civile dans un élan d'une ampleur sans précédent. Masques et visières, respirateurs sans brevet, pièces détachées critiques, objets de prévention et de soin... on estime à environ un million d'unités le nombre d'Objets de Solidarité Non Identifiés conçus, diffusés, fabriqués, et distribués en France par des milliers de bénévoles équipés d'imprimantes 3D, les fablabs, où les entreprises ayant "reprogrammé" leurs outils de production.

Qui sont ces personnes ? Comment ont-il pu, alors que les déplacements étaient interdits, qu'un protocole de désinfection était nécessaire, inventer des réponses concrètes de crise ? A quel échelon géographique ? Avec quel cadre législatif, pour fabriquer des objets parfois qualifiés de dispositifs médicaux et donc à la fois vitaux et létaux ?

Cette table ronde réunira des bénévoles citoyens, fabmanagers, professionnels de santé, chercheurs, ayant inventé coûte que coûte avec les forces volontaires des solutions conçues, réalisées, parfois validées et utilisées au terrain grâce à la mobilisation des soignants, bénévoles, territoires, entreprises...

Nous y découvrirons aussi comment pendant un mois leur coopération a permis de créer une boucle inédite permettant de relier connaissance des besoins, recherche participative, prototypage rapide, validation médicale et fabrication distribuée. Un processus basé sur le partage légal des solutions de santé et qui porte beaucoup d'espoir notamment en Afrique.

Un rendez-vous exceptionnel en deux temps : table ronde de 14h00 à 15h00 puis échange/débat avec le public.
Venez nombreux et nombreuses !



Avec l'appui du Réseau Français des Fablabs, et de covid-initiatives.


Regardez le replay ici !

La liste des liens mentionnés dans la conférence est disponible dans le descriptif de la vidéo.
Nos excuses à Mathieu Dupont-de-Dinechin dont les premières minutes ont été coupées : une mise à jour surprise en est la cause. Un grand merci à tous les intervenants et les participants !

Remerciements spéciaux à Nicolas Pousset (streamer bénévole, Rennes) : https://www.youtube.com/user/nicop35


5 moyens naturels de surmonter les troubles de l'érection

comment surmonter le dysfonctionnement érectile

Pouvez-vous courir aussi vite que lorsque vous aviez 20 ans ? Frapper une balle de baseball aussi loin que vous le pouviez autrefois ? Frapper une balle de tennis avec la même vitesse et la même rotation ?

Probablement pas.

Mais même en vieillissant, il existe encore de nombreuses façons de rester dans le jeu et d'en profiter. C'est aussi vrai pour le sexe que pour le sport.

Le dysfonctionnement érectile (DE) (https://reseau-carol.fr/ )peut survenir pour de nombreuses raisons. Parfois, elle est aussi simple que l'effet secondaire d'un médicament particulier. Mais pour environ 75% des hommes, la cause est plus complexe. La dysfonction érectile peut résulter d'une maladie vasculaire, d'une maladie neurologique, du diabète ou de traitements ou d'opérations chirurgicales liés à la prostate.

Que vous souffriez actuellement de DE ou que vous espériez éviter cette maladie, essayez ces conseils pour surmonter les DE et retrouver une meilleure santé et une meilleure vie sexuelle.

Commencez à marcher. Selon une étude de Harvard, 30 minutes de marche par jour seulement sont associées à une baisse de 41 % du risque de DE. D'autres recherches suggèrent qu'un exercice modéré peut aider à rétablir les performances sexuelles chez les hommes obèses d'âge moyen souffrant de DE.

Mangez bien. Dans l'étude sur le vieillissement des hommes du Massachusetts, un régime alimentaire riche en aliments naturels comme les fruits, les légumes, les céréales complètes et le poisson - avec moins de viande rouge et transformée et de céréales raffinées - a diminué la probabilité de DE.

Faites attention à votre santé vasculaire. L'hypertension artérielle, l'hyperglycémie, l'hypercholestérolémie et l'excès de triglycérides peuvent tous endommager les artères du cœur (provoquant une crise cardiaque), du cerveau (provoquant un accident vasculaire cérébral) et du pénis (provoquant une dysfonction érectile). Un tour de taille plus important y contribue également. Consultez votre médecin pour savoir si votre système vasculaire - et donc votre cœur, votre cerveau et votre pénis - est en bon état ou s'il a besoin d'être amélioré par des changements de mode de vie et, si nécessaire, par des médicaments.

La taille est importante, alors devenez mince et restez mince. Un tour de taille réduit est un bon moyen de défense : un homme ayant une taille de 42 pouces a 50 % de chances supplémentaires de souffrir de difficultés érectiles qu'un homme ayant une taille de 32 pouces. Perdre du poids peut aider à lutter contre les troubles de l'érection. Atteindre un poids santé et le conserver est donc une autre bonne stratégie pour éviter ou soigner les difficultés érectiles. L'obésité augmente les risques de maladies vasculaires et de diabète, deux causes majeures des difficultés érectiles. Et l'excès de graisse interfère avec plusieurs hormones qui peuvent également faire partie du problème.

Bougez un muscle, mais nous ne parlons pas de vos biceps. Un plancher pelvien solide renforce la rigidité pendant les érections et aide à empêcher le sang de quitter le pénis en appuyant sur une veine clé. Lors d'un essai britannique, trois mois de séries d'exercices de Kegel deux fois par jour (qui renforcent ces muscles), associés à un biofeedback et à des conseils sur les changements de mode de vie - arrêter de fumer, perdre du poids, limiter l'alcool - ont donné de bien meilleurs résultats que de simples conseils sur les changements de mode de vie.
  open-sante  openhealth sante