Archipel de la Convergence des Transitions en Bretagne

texte de Tournai pouvant servir de base suivi de nos premiers plus petits pas possibles
ACT Bretagne
Nous voici confrontés à une urgence climatique qui menace la survie même des sociétés humaines sur Terre. Dans ce monde qui ne peut plus fonctionner comme avant, le pire peut arriver : les crises écologiques accélèrent la montée des inégalités les replis sur soi. Il nous faut relier transition écologique, transition sociale et transition démocratique pour inventer de nouvelles façons d’être et de vivre ensemble, pour imaginer des futurs désirables.

Depuis des dizaines années, les acteur.ice.s du libre, des solidarités et de l’écologie s’attachent chacun.e à développer des alternatives. Aujourd’hui nous disposons d’outils et méthodes libres pour coopérer, d’une longue histoire de luttes contre les inégalités sociales, de connaissances scientifiques et pédagogiques sur les enjeux écologiques. Mais ces mondes peinent à partager et agir ensemble.
Face à l’urgence climatique nous proposons aux un-es et aux autres de faire un pas vers une coopération ouverte et un partage sincère.

  • L’urgence ne nous permet plus d’attendre, il n’est pas possible de réinventer chacun dans son coin. Le partage sincère c’est permettre aux autres de réutiliser ses contenus de formation, ses techniques d’animation, ses retours d’expérience et ne pas les garder pour soi ou son groupe.
  • Agir ensemble demande une confiance, une ouverture à l’autre qui reconnaît, en humilité les compétences, les savoir faire de chacun.e.
  • Le vivre ensemble des futurs désirables demande un changement de posture où nous enrichissons de la diversité de nos pratiques de nos histoires, nous démultiplions nos forces en transition.
Cet appel de participants à la rencontre co-contruire 2019, repris au Forum des usages coopértaifs 2022 propose aux acteur.ice.s du libre, des solidarités et de l’écologie en Bretagne cette posture (nous changeons notre façon d’être et de fonctionner), cette bannière (nous l’affirmons) du partage sincère et de la coopération ouverte.
Nous faisons le choix d’un fonctionnement en archipel qui croise et relie sans nécessité d’un centre qui représente et concentre les luttes de pouvoirs qui nous sorte des impasses de gouvernements par le haut actuels
Les outils, les compréhensions, les valeurs de solidarité, de sobriété sont là, apprenons à coopérer en partage sincère.